ExpertLing

10 Qualités d’un traducteur indépendant

Notre article sur les avantages de la traduction freelance a dû vous guider dans votre choix de devenir traducteur indépendant. Néanmoins, comme mentionné dans l’article précédent, tout le monde ne peut pas être traducteur indépendant. Il existe des qualités, des traits ou des caractères nécessaires pour devenir un bon traducteur indépendant. Les principales qualités sont les suivantes :

1. La discipline

Si vous n’êtes pas discipliné, vous ne pouvez pas être un bon traducteur indépendant. Gardez toujours à l’esprit que vous êtes responsable de tout problème qui pourrait survenir. Veillez donc à faire preuve d’une autodiscipline en respectant les horaires de travail, les délais, etc.

2. L’organisation

En tant que traducteur indépendant, vous devez être organisé. Dans le cas contraire, vous finirez par mélanger les heures de travail avec les heures de loisirs et autres. Vous devez planifier votre journée et/ou votre semaine à l’avance. Cela facilitera votre travail.

3. La communication

Vous devez avoir un bon sens de la communication. Vous devez communiquer avec vos clients et avec d’autres traducteurs. Cela vous aidera à éliminer les obstacles auxquels vous pourriez faire face et à prendre les meilleures décisions pour les projets et le paiement.

Vous devrez également communiquer avec votre famille, vos collègues et des étrangers dans le but d’obtenir de nouveaux contrats. Il est donc très important d’être créatif, sociable et de construire un réseau social solide en tant que traducteur indépendant, afin de vous faire connaître et de promouvoir vos services.

4. Le respect des délais

Les délais sont très importants pour un traducteur. Les traducteurs indépendants négocient eux-mêmes leurs délais. Si votre client accepte un délai, veillez à ne pas le dépasser. Ne demandez un délai supplémentaire qu’en cas d’impossibilité, et ce bien à l’avance.

5. Le respect de l’espace de travail

Une fois que vous entrez dans votre espace de travail, veillez à l’utiliser pour le travail. Évitez d’introduire des appareils ou des outils de loisir dans votre espace de travail. Si nécessaire, mettez des règles strictes sur la porte pour les autres habitants de la maison.

6. La constance

En tant que traducteur indépendant, vous devez faire preuve de constance. Vous ferez face à des moments difficiles, surtout au début de votre carrière, car le marché devient de plus en plus difficile avec l’augmentation des ressources humaines et les progrès technologiques. Malgré cela, vous devez continuer à pousser et à travailler dur pour être le meilleur parmi tous les autres.

7. Savoir dire « Non »

Vous devez savoir quand dire non. Si vous avez trop de travail à faire, n’acceptez pas de nouveaux contrats. Déclinez-les poliment. Avalez votre perte et concentrez-vous.

8. Le travail d’équipe

En réalité, le but du « freelancing » est de travailler seul, mais il est important pour vous d’avoir quelques membres d’équipe. Par exemple : un traducteur et un réviseur. Vous pouvez avoir besoin d’un coup de main supplémentaire si la charge de travail est trop importante et le salaire trop consistant pour le laisser partir. Vous aurez besoin d’un réviseur, car personne n’est parfait et vous aurez besoin de quelqu’un pour corriger les erreurs invisibles.

9. La mise à jour du curriculum vitae

Vous devez mettre votre CV à jour autant que possible. Assurez-vous d’y insérer les périodes, les entrées et les sorties.

10. Le traitement professionnel des e-mails

Sachez comment traiter vos e-mails de manière professionnelle. Soyez respectueux et courtois. En revanche, ne soyez pas informel. Gardez un ton formel.

Vous pouvez également rédiger des e-mails de prospection à froid dans lesquels vous indiquez vous vous présentez, vous parlez de ce que vous savez faire et vous y incluez vos contacts. Vous pouvez également y joindre votre curriculum vitae et une lettre de motivation universelle. N’oubliez surtout pas de mentionner votre combinaison linguistique au début.

Tout en essayant d’être efficace et performant en tant que traducteur indépendant, vous pouvez exercer dans d’autres domaines d’emplois tels que l’édition, la relecture, la rédaction de contenu et le ghostwriting ou l’écriture fantôme. On ne sait jamais, ces autres domaines pourraient être plus fructueux et bénéfiques que la traduction elle-même. Veillez surtout à avoir un profil de traducteur professionnel sur des plateformes comme ProZ.com et TranslatorsCafé, afin d’augmenter vos chances d’obtenir davantage de projets de traduction.

1 réflexion sur “10 Qualités d’un traducteur indépendant”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFR